qui je suis ? creations les projets  venir rubriqur interactive contact

Rapide présentation

Belle Mireille, belge, 48 ans, d’un naturel sociable, installée dans l’Ain depuis 1989.
J’ai la chance d’avoir un foyer et deux enfants créatifs, sensibles aux autres et généreux.
Éducatrice spécialisée de formation, j'ai travaillé pendant 14 ans (1995-2009) à temps partiel en animation d’ateliers
d’expression plastique avec des personnes souffrant de maladie mentale.
Peintre et sculpteur, je consacre aujourd'hui tout mon temps à un travail de création personnelle.


Remontons le temps...
1979 : première rencontre avec la terre, 3 années de formation en section céramique et une en
sculpture en cours de promotion socio-culturelle à l’académie des beaux-arts de Namur en Belgique.
Une année également de découverte en section peinture .
1982 - 1995 : Pause. Temps de rapports en pointillé avec la création, priorité enfants,
maison,travaux , travail.. . Temps pourtant de consolidation, mes mains se posent en d’autres gestes,
l’esprit poursuit son chemin se nourrit, se densifie dans cette destinée d’humain.
1996 - 1999 : La création reprend ses droits, sa place, mon temps.
D’abord en peinture à l’huile : corps sans décor, traces d’humain.
Quelques Prix de peinture dans des manifestations régionales.
2ooo - 2oo5 : Alternance de la rencontre frontale avec la toile et de la recherche dans l’espace.
L’homme toujours présent au cœur de mes créations, singulier parmi ses semblables.
En sculpture, jaillit mon cri de révolte et de vigilance pour la terre blessée, fragilisée, sacrifiée à l’autel du profit.
Étude du modèle vivant, à l’école d’art de Chambéry, modelage et dessin rapide pour « saisir » la pose,
la mettre en lien avec mes émotions, chercher l’expression…
Divers stages et rencontres complètent mon apprentissage
( sculpture sur bois, raku, Enfumage, résine, moulage….)
Appréciant les temps de création partagés, je travaille un week-end par mois avec d’autres sculpteurs
avec modèle ou sur choix d’un thème.
2oo4 - 2oo5 : L’échelle humaine... enfin le face à face... Un grand moment dans mon parcours.
Réalisation d’un Massaï en terre, de près de 2 mètres, d’une seule pièce.
Montage du film DVD « l’Aventure Massaï » relatant cette expérience
(réalisation, construction du four, cuisson et enfumage, émotion et partage d’une naissance particulière ).
2oo5 : Exposition personnelle « Éphémère et Vivant » à Chambéry (73)
Après le temps « égoïste » et solitaire de la création, vint donc celui, de la confrontation de mon univers
avec le regard de l’autre,mise à nu longtemps différée , exercice difficile, à la frange de l’indécence et de la prétention.
Proche des hommes mon travail d’expression se devait pourtant de sortir de l’intimité secrète de l’atelier et du cercle
restreint de mes proches
Entre crainte et pudeur, 10 ans durant, j'avais repoussé l’idée de m’exposer.
Les rencontres n’en ont été que plus fortes et plus riches, mon histoire singulière a croisé ou
percuté d’autres histoires tout aussi singulières…
Légitimées par d'autres, mes créations ont entamé une nouvelle existence, confortée dans le choix
de ma route, j’ai, moi aussi, grandi.
2oo6 : Lauréate de la bourse d’initiation à la fonderie « Barthélémy Art » 2006 avec « le saut » je réalise mon premier bronze .
2oo7 : Sans abandonner ni mon esprit ludique, ni cette force de curiosité presque enfantine qui m’anime est venu
pour moi le temps d’oser me revendiquer en temps qu’artiste, de me définir à travers cette expression personnelle
qui me fait entière et d’inscrire d’amblée mes créations dans la confrontation avec le public.
C’est dans cet axe de « professionnalisation » et d’engagement de mon travail d’expression que je deviens artiste libre.

depuis 2oo8 : Parce que l’art s’inscrit pour moi dans le vivant, la convivialité et le lien,
j'alterne le travail solitaire dans l’atelier avec des symposiums un peu partout en France
(évenement jumelant réalisations à l’échelle du paysage et temps de vie avec des artistes d’autres horizons)
et avec les expositions où mes œuvres vivent dans la confrontation au regard et à l’histoire de l’autre.